POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 11 août 2017

Prison festive en Savoie

Des détenus tournent un clip en prison

Les détenus s'éclatent aux frais de la collectivité...

Une grosse dizaine de détenus a publié un clip de rap tourné dans la prison d'Aiton. Située en Savoie, dans la commune d'Aiguebelle près de Saint-Jean-de-Maurienne, elle est particulièrement conviviale

YouTube a accueilli ce clip de rap lundi et les images tournées au portable les montrent, à visages découverts, faisant la fête, jouant à la console et faisant de la musculation ou fumant dans leurs cellules.

La vidéo a été filmée dans l'enceinte même du centre pénitentiaire, précise Le Dauphiné Libéré qui livre l'information le premierMais le journal Le Parisien sympathise et titre : "le rap carcéral fait le buzz"...

Ce tournage illégal n'est pas une première dans la prison

Résultat de recherche d'images pour "Bibicraveur."
Selon France Bleu, ce tournage serait dû à un rappeur grenoblois, connu sous le pseudonyme de Bibicraveur (ci-contre). L'auteur du morceau aurait d'ailleurs réalisé plusieurs vidéos du même genre dans les murs de la prison d'Aiton.

Ce que la presse occulte, c'est que ce rappeur est un militant palestinien, sans être antisémite, évidemment.

VOIR et ENTENDRE un exemple de radicalisation des quartiers que le pouvoir et donc la presse imputent au système pénitentiaire : 

Certaines scènes se déroulent dans une ambiance de fête des voisins. 
Résultat de recherche d'images pour "Bibicraveur."
Lui-même détenu dans cette maison d'arrêt ouverte en 1992, le rappeur grenoblois Bibi Craveur a mis en ligne le clip de sa chanson Afro Rate, rapporte France Bleu Pays de Savoie. 

Dans cette vidéo, une dizaine de détenus font la fête, tranquillement installés autour d'un sorte de banquet, tartes aux pommes et petits gâteaux disposés sur la table.  Des scènes tournées à l'aide de téléphones portables, interdits en prison. 

Mercredi, le procureur de la République d'Albertville a demandé l'ouverture d'une enquête pour utilisation de téléphones portables dans un lieu de détention, un servicee pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP)  qui peut accueillir jusqu'à 430 détenus, moitié en maison d’arrêt (peines inférieures à un an), moitié en centre de détention (peines supérieures à un an, en moyenne ici de 3 à 5 ans), avec des offres de formation professionnelle (cuisinier, agent de restauration, actions micro informatique, espaces verts, etc).

Résultat de recherche d'images pour "maison d'arrêt Aiton"

Pour mémoire, un trafiquant de cannabis importé du Maroc, via l'Espagne, jusqu'à Lyon, avec des ramifications à Grenoble, Saint-Etienne mais encore Paris où des 'correspondants' traitaient aussi avec Londres, le Danemark, la Belgique et l'Italie,
et arrêté au volant d’une Audi RS 6, au beau milieu d’un convoi rapide (GO Fast), alors qu'il transportait 660 kgs de shit, Mohamed Bessame s'était illustré en s'évadant par hélicoptère de la prison d'Aiton fin 2005, hélitreuillé comme Macron en 2017.
Le 30 août 2016, deux détenus du CD (8B) s'étaient retranchés et barricadés dans la salle de musculation, munis d'armes ...

Ce n'est pas la première fois que des clips de rap sont tournés illégalement en détention. 

En janvier dernier, le rappeur marseillais Elams avait filmé un clip à l'intérieur du centre pénitentiaire d'Aix-Luynes, à l'insu du personnel de surveillance, avait rapporté Franceinfo.

Résultat de recherche d'images pour "Elams"Sur Twitter, le rappeur Marseillais Elams a menacé  de  tourner un nouveau clip en prison s’il retourne derrière les barreaux à cause de cette infraction. 
Le jeune homme de 22 ans avait d'ailleurs fait de la provocation en mettant tranquillement en ligne mercredi dernier sur YouTube la vidéo de son morceau "Prétoire", tournée l’été dernier dans les murs de la maison d’arrêt d’Aix-Luynes (Bouches-du-Rhône).
Il y a cinq jours, alors que l'artiste était en pleine réalisation de son clip pour son nouveau morceau 'Macron', plusieurs policiers sont intervenus et le tournage du clip a finalement fini en course poursuite. Le rappeur est toujours en fuite. Son prochain clip sera peut-être 'Etat d'urgence'.
Le procureur de la République d'Albertville a demandé l'ouverture d'une enquête....

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):