POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 30 avril 2010

Polygamie: les Françaises musulmanes qui n'ont pas le choix

Des musulmanes se résignent à accepter la polygamie

Interdite par la loi et strictement encadrée par l'islam, la polygamie perdure parmi les intégristes musulmans de France, des femmes l'acceptant parfois pour des motifs religieux et comme un moyen d'échapper à la tutelle familiale, mais d'autres ne choisissent pas de sacrifier leur vie sociale et leurs chances d'épanouissement.

Islam et mariage
Le Coran comprend de nombreux versets exhortant au mariage
En se mariant, le musulman "a complété la moitié de sa religion", proclame une citation attribuée au prophète.

Pour satisfaire à cette exhortation, nombre de musulmanes en France sont prêtes à des concessions comme l'acceptation du statut de "co-épouse" ou concubines, grâce à un mariage religieux, célébré discrètement par un imam, en présence d'un tuteur de la femme et de deux témoins.
"Nous savons que la pratique existe dans la communauté", reconnaît-on à la Grande mosquée de Paris pour laquelle il est cependant "difficile d'en évaluer l'ampleur".

C'est le désir de se libérer de sa famille qui a conduit Meriem à sacrifier à cette pratique. "A plus de 30 ans, je vivais encore chez mes parents qui sont conservateurs. Il était hors de question de sortir sans leur permission", se justifie-t-elle.
Grâce à une amie, elle a fait la connaissance d'un commerçant marié disposé à lui payer un logement. "Comme croyante, je suis dans les règles et, comme femme, je peux avoir une vie intime sans craindre d'offenser mes parents", explique-t-elle.
Certaines filles de milieux socialement défavorisés et résidant en banlieue succombent à cette pratique, selon un avocat parisien qui a requis l'anonymat. "Elles veulent s'extirper du domicile familial sans se révolter contre leurs parents conservateurs", explique-t-il.

Une musulmane pratiquante ne pouvant se marier avec un non-musulman, Zohra a accepté d'épouser un sans-papiers, déjà marié en Algérie. Dans son cas, c'est le désir de maternité qui a été déterminant.

La réalité de la polygamie

Si la polygamie est tolérée par l'islam, elle est soumise à des conditions draconiennes.

Le polygame doit pouvoir par exemple assurer la stricte égalité matérielle entre toutes les épouses et en temps consacré à chacune. "Si vous craignez encore d'être injustes, n'en épousez qu'une seule", recommande le Coran.

Dans la réalité, nombre de pratiquants s'affranchissent de ces conditions et bien des unions virent au cauchemar. Quand l'homme décide de rompre, il a simplement à prononcer trois fois la formule : "Tu es divorcée". L'épouse ainsi répudiée a juste le droit de garder la dot versée lors du mariage.

Le réveil est encore plus brutal pour des femmes arrivées en France après avoir été mariées sous le même régime dans le pays d'origine.
"Elles arrivent avec un visa touristique et la promesse d'un regroupement familial, ignorant que le mari a déjà un foyer. Au bout de quelques temps, elles sont jetées dans la rue sans papiers et sans ressources", témoigne Ghania K. militante d'une association en Seine-Saint-Denis.

Fadela Amara interpelle les imams

Evoquant mardi 27 avril le conjoint de la femme voilée verbalisée pour niqab au volant (lien PaSiDupes), la secrétaire d'Etat à la Ville, Fadela Amara, a pressé les imams de faire en sorte que cette situation "ne se reproduise pas, parce que ce n'est pas une situation acceptable dans notre pays".

Avant de célébrer un mariage religieux, l'imam - comme le prêtre, le pasteur et le rabbin - est tenu d'exiger un certificat de mariage civil, sous peine de se mettre hors la loi avec le risque d'une peine de deux ans de prison, selon le service religieux de la mosquée de Paris.

Mais des imams autoproclamés n'hésitent pas à ignorer cette disposition d'autant que la transgression est difficile à prouver, puisque le mariage n'est pas "sacralisé" dans une mosquée, mais dans n'importe quel endroit. Et dans des conditions sommaires : une dot symbolique et un repas.

VOIR et ENTENDRE Fadela Amara, la secrétaire d'Etat à la Ville, interpelait les imams, à l'émission de France On n'est pas couché du 2 mai 2010:

1er mai: FO fait bande à part

Mailly dénonce les "manifs ricochets"

1er mai de la discorde
"Les manifestations à répétition ne feront pas trembler le gouvernement" ,
a estimé ce matin le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly concernant le projet de réforme des retraites. FO, qui, à titre exceptionnel, avait manifesté le 1er mai 2009 avec l'ensemble des autres syndicats, a fait de nouveau cavalier seul cette année. FO est-il un syndicat de dialogue ? Lire PaSiDupes
Sur Europe 1, Mailly-le-Terrible qui doit prendre la parole lors d'un meeting à 11h00 à Aix-en-Provence mais sera absent du défilé parisien cet après-midi, a critiqué la stratégie des "manifs ricochets qui finissent par tomber à l'eau".

"Si on fait des manifs à répétition jusqu'à l'été, ce n'est pas ce qui va faire trembler le gouvernement par rapport à sa réforme des retraites", a-t-il jugé. Cela revient à "mettre des baskets jusqu'au mois de juin et après on enfile les tongs", a-t-il ironisé.

Jean-Claude-le-Terrible est nostalgique

"La seule fois où ça a marché, c'était en 2006, quand on s'est bagarré ensemble contre le CPE (contrat première embauche, annoncé puis retiré par le gouvernement Villepin). Ca a marché parce qu'il y avait une revendication claire et partagée par tout le monde et parce que dans la rue il y avait énormément d'étudiants et lycéens", a analysé Mailly.

Le Terrible Jean-Claude dénonce les camarades

Selon lui, sur le dossier des retraites, les centrales syndicales "n'ont pas obligatoirement la même analyse" et certains syndicats sont prêts à accepter un allongement de la durée de vie au travail, a-t-il accusé. En effet, réfractaire à l'exemple étranger, la FO refuse de se laisser influencer et de s'adapter à la conjoncture.

Seul contre tous, Mailly-le-Terrible est critique

Concernant les fonctionnaires, Mailly est convaincu que la question du mode de calcul est un faux problème car, en définitive et malgré les différences, "entre un fonctionnaire et un salarié du privé, le taux de remplacement est quasiment identique". Le syndicalisme est-il anxiogène: mène-t-il au suicide ? Lien PaSiDupes

Le syndicaliste n'en oublie pas le gouvernement pour autant

FO s'inquiète surtout de la volonté du gouvernement de créer un caisse pour "se désengager de son obligation de payer ces retraites", et faire apparaître une comptabilité publique conforme aux obligations de la France dans l'euro, et "s'il y a un problème pouvoir baisser les retraites" des fonctionnaires.

Tout le monde en a pris pour son grade.

Exposition universelle de Shanghai: le pavillon français

Vues du Pavillon français, son inauguration et de la cérémonie d'ouverture

Le Pavillon français

Le Pavillon français fut inauguré le 30 avril par le président Nicolas Sarkozy dans le cadre de la 73e exposition universelle, qui se déroule à Shanghai du 1er mai au 31 octobre 2010.

Le Pavillon de France, qui bénéficie d’un emplacement exceptionnel en bordure de fleuve, fait appel aux avancées les plus récentes en matière de conception architecturale. Quadrilatère de 6 000 m2, enserré d’une résille d'acier et minérale, son capot de béton de fibres offre aux visiteurs la vue d’un jardin vertical, tracé à la française, qui évoque une puce électronique.

"C'est le prototype d’une "ville sensuelle", mélange de nature, d’innovations techniques et de plaisir de vivre", explique son concepteur, l’architecte Jacques Ferrier. Le bâtiment est une "vitrine de la transformation des métropoles françaises qui privilégient l’alliance de la technicité aux nouvelles formes de développement durable, à l’image du Grand Paris", selon la communication de Christine Lagarde et de Frédéric Mitterrand à l'occasion du Conseil des ministres du 27 avril.

Sensualité et verticalité : voici les thèmes phares de cet édifice parrainé par Alain Delon.

Les 10 millions de visiteurs attendus déambuleront ainsi dans un étonnant jardin vertical à la française.
Une gigantesque fresque vidéo des paysages français y côtoiera sept chefs-d'oeuvre prêtés par le Musée d'Orsay. La gastronomie des Frères Pourcel enrichira cette culture... à la française !

Les arts, ambassadeurs du raffinement français

Ce pavillon est aussi l’occasion pour la France d’affirmer le renforcement de ses relations culturelles et économiques avec la Chine, et de présenter aux 170 pays qui participent à l’événement sa diversité, sa créativité, son patrimoine exceptionnel et son dynamisme.


Plus d’une cinquantaine de manifestations auront lieu sur le site

Les arts "classiques" sont à l’honneur
dans l’auditorium de 120 places : danse, musique, cinéma et théâtre. Et pour la première fois, des chefs d’œuvre des musées d’Orsay, Rodin, et des Arts décoratifs seront présentés en Chine, dont l’Angélus de Millet (ci-dessus), la Salle de danse à Arles de Van Gogh, et Le repas de Gauguin.
Inauguration du Pavillon français


Cérémonie d'ouverture de l'Exposition Universelle
Mosaïque des drapeaux des nations

Affaire Ribéry: "Le maillot des Bleus ne peut être porté par un mis en examen"

Zahia, la mascotte de l'équipe de France, laisse des bleus aux Bleus
La secrétaire d'Etat aux Sports prend position sur l'affaire de proxénétisme présumé

Deux membres de l'équipe de France de football, dont Franck Ribéry (au centre), outre Karim Benzema (à gauche) et Sidney Govou (à droite) ont en effet été entendus comme témoins dans le cadre d'une affaire de proxénétisme sur mineure.

Rama Yade s'est exprimée sur les affaires de mœurs dans lesquelles seraient impliqués plusieurs joueurs de l'équipe de France
La secrétaire d'Etat aux Sports a déclaré jeudi à l'antenne de Canal+ : "le maillot de l'équipe de France est sacré et ne peut être porté par un mis en examen, si jamais monsieur Ribéry est mis en examen". En somme, si les soupçons sont fondés, Franck Ribéry ne doit pas être sélectionné.
Les avis divergent

Avec Cohn-Bendit, ils onze-vergent
Le député européen et chef de file d'Europe Ecologie a relativisé vendredi cette affaire, affirmant qu'"on sait depuis longtemps que les footballeurs vont au bordel". Ainsi sur Europe 1, évoquait-il des faits similaires ayant concerné "l'équipe d'Allemagne au Mexique". Selon ce témoin de moralité (lire PaSiDupes: lien 1: pédophilie et lien 2: stupéfiants), les joueurs français "ne savaient pas "que Zahia, la jeune femme au coeur du scandale, était mineure", tombée du nid. Puisqu'il vit dans l'intimité des Bleus et sait tout sur tout, il se croit autorisé à faire pression sur le juge: "S'ils ne le savaient pas, ils ne seront pas condamnés", a-t-il décidé. Invité à en dire plus, l'eurodéputé a fini par s'exclamer : "mais j'en sais rien moi, j'étais pas au bordel avec eux enfin!". Ce qui résume le personnage et jette une ombre suspecte sur ses avis éclairés.

Plus sérieusement
Rama Yade a ajouté que Zahia Dehar, la jeune femme au coeur du scandale, "n'est pas très âgée" et que ce n'était "pas une affaire drôle". La petite demoiselle soutient dans un entretien à Paris Match que les joueurs concernés ignoraient qu'elle était mineure au moment des faits. (Lire : Zahia : Je n'avais jamais dit que j'étais mineure)
"Je suis un joli cadeau, non ?" Ainsi va le quotidien de certains footballeurs, des soirées branchées, des "amis d'amis" au carnet d'adresses douteux et, comme cadeau d'anniversaire, des "escort girls" pour une nuit dans un hôtel de luxe.
Or, les conseils de ce joueur marié croient bon de d'affirmer pour sa défense que la mineure était son cadeau d'anniversaire... Et qu'en pense les féministes de tout poil ?

De la tendresse à revendre?

Roselyne Bachelot est sur la longueur d'onde de Rama Yade
" Je pense qu'un joueur ne peut pas porter le maillot de l'équipe de France s'il est mis en examen mais ce n'est pas le cas pour l'instant. Je n'ai pas de conseil à donner à Raymond Domenech, mais je n'intégrerais pas dans l'équipe un joueur mis en examen."

VOIR et ENTENDRE le produit en vente libre sur le marché

video

Quelques réactions qui tardent

Tout s'achète, si ce n'est McDo ou Coca Cola

Outre les anticléricaux et autres libres penseurs, certains ne polémiquent pas autant qu'on le croit. Dans le microcosme vigilant mais borgne, les frasques extra-conjugales ont la faveur de l'opposition:

Une pub qui dérange

=>
Les chiennes de garde
Isabelle Alonso n'a-t-elle plus ses entrées dans les media ? Chroniqueuse à l'hebdomadaire Siné Hebdo, qui est en faillite et dont le dernier numéro a paru le 28 avril 2010, elle a dégagé un peu de temps libre...
La même pub, revue et corrigée
ah mais !


=> SOS Sexisme parce que Zahia jouit de la libre disposition de son corps et de sa pleine autonomie financière. => Femmes Sous Lois Musulmanes (Women Living Under Muslim Laws, WLUML) soutient toutes les femmes dont l'existence est régie et conditionnée par des lois et coutumes censées être dérivées de l'Islam. Or, il est vrai, Mlle Dehar ne porte pas le niqab et a la jouissance complète et sans entraves de son champ visuel. Elle n'est soumise à aucun mari ni souteneur.

=> Le Nid (mouvement de lutte contre la prostitution et membre du CCFD) parce que la petite Zahia est maintenant majeure et vaccinée.

Faut-il rouvrir les maison closes ?
Pas d'hypocrisie: tenue de ville et tenue d'intérieur

Une question brûlante qui laisse froid Mélenchon...
Lire les articles de PaSiDupes:
Lien 1 : insulte à l'honorable corporation des journalistes

Lien 2 : agresseur patenté et 'bon client' de la presse (ici, face à Pierre Lellouche)
Voir aussi l'article sur la considération méritée par les journalistes, selon Depardieu. Lien PaSiDupes

La problème se pose-t-il pour les nantis ?

La lutte des classes s'arrête à la ceinture.

jeudi 29 avril 2010

Nouvelle vague de violences contre des enseignants de collèges

Impudique récupération d'Aurélie Filipetti

La sécurité des collèges est-elle plus menacée
Quand on n'y tabasse pas, on y joue du couteau. Lire PaSiDupes

Violence scolaire en Moselle


Un jeune de 13 ou 14 ans, élève de quatrième, a poignardé son professeur
ce matin, mercredi 28 avril, dans une classe du collège Lionnel Theray, à Aumetz (Moselle), rapporte RTL.
La victime a été immédiatement pris en charge par le SAMU et hospitalisée. Par chance, son pronostic vital n'est pas en jeu. L'agresseur, un bon élève sans antécédents judiciaires, a pris la fuite.

Le professeur - un sadique irrespectueux ? - avait retenu l'élève à la fin de son cours pour un cahier mal tenu et c'est à ce moment que l'élève a sorti un couteau.

L'inspecteur d'académie et la police sont sur place
L'académie prononce le discours d'usage: cet élève ne s'était jamais fait remarquer, et le collège n'avait jamais connu d'actes de violence. Une cellule de soutien psychologique aura été mise en place, n'en doutons pas !

Violence scolaire en Avignon

Deux jours plus tôt, une surveillante du collège Gérard-Philippe d'Avignon (Vaucluse) a été victime de l'agression d'un élève à qui elle avait demandé d'éteindre une cigarette, annonce enfin le rectorat de l'académie d'Aix-Marseille.
Déclaration de circonstance, administrative et froide
"Le recteur de l'académie d'Aix-Marseille condamne avec la plus grande fermeté l'agression physique dont une surveillante du collège Gérard-Philippe à Avignon a été victime, le lundi 26 avril, après avoir demandé à un élève d'éteindre une cigarette et de la suivre chez la principale".

Pour les détails, il faut lire la presse locale
Le quotidien Le Dauphiné Libéré (Vaucluse Matin à Avignon) raconte que l'adolescent a roué de coups la surveillante, avant de prendre la fuite puis de se présenter à la police, accompagné de sa mère. Lire sur l'attitude de la FCPE en pareille circonstance
La surveillante a été conduite à l'hôpital et s'est vue « recommander » cinq jours d'interruption totale de travail (ITT).

Et alors, pas non plus de p'tite cellule d'aide psychologique ?
Ici, pas de ministre, pas de préfet.
Ils ne se déplacent pas pour des cas isolés: seulement dans des situations collectives de traumatisme psychique (attentats, violences de masse, catastrophes, accidents, ...) mais aussi dans les plans de licenciement douloureux, les situations de souffrance au travail, les événements à fort impact psychologique en milieu scolaire, etc. En cas de banalisation, on ne trouve plus personne.
Et pas même un recteur pour venir tapoter la joue des victimes, ces provocateurs ? Auront-ils seulement délégué un sous fifre, leur inspecteur d'académie, par exemple ? Lire PaSiDupes

Il est vrai que si France 2 ou France Inter avait tenté de soutirer une éventuelle proposition utile de la FSU, nous aurions appris qu'avec plus de « moyens humains » laxistes le problème serait réglé...
=> Nous gardons pourtant en mémoire les chicaneries coupables entre le PS et le PCF qui ont valu à un jeune lycéen d'être agressé en plein établissement: lien PaSiDupes


Pas de souci, Aurélie Filipetti est sur le coup

La députée PS a pris sa "plume" sur son blog:


« Je condamne fermement l'agression dont a eté victime l'enseignant du collège Lionel Terray, à Aumetz en Moselle.
[A la bonne heure. Certes, elle ne connaît pas son nom, mais peu lui importe, puisque son intention est la généralisation]

[Un peu de compassion ne peut pas faire de mal dans les préliminaires]
"Je lui souhaite un prompt rétablissement et tiens à assurer le personnel pédagogique de toute ma solidarité."

[Passons à la récupération politicienne]
"Les agressions d'enseignants se répètent, mois après mois, dans notre pays et j'appelle le gouvernement à prendre enfin les décisions qui s'imposent, à rétablir les moyens financiers et humains dont ont besoin les enseignants et les élèves."

[Tract syndical ?]
"Les Etats généraux sur la violence en milieu scolaire menés par Luc Chatel n'ont été qu'une opération de communication.
Les coupes sombres dans le budget de l'éducation nationale [l'agrégée de l'Université ignore les majuscules: respect !] ne permettent pas d'assurer un encadrement, un enseignement efficace et sécurisé dans les écoles, collèges et lycées de la République."
Lire PaSiDupes

[Libelle politique ?]
"Nous n'attendons pas de mesures pseudos sécuritaires ou une suppression démagogique des allocations familiales pour les parents d'enfants absents, mais bien des crédits et des formations pour les enseignants et l 'encadrement:Il faut suspendre la suppression des postes et réagir à l’insuffisance du nombre de surveillants, de CPE, de conseillers d'orientation psychologues (copsy) et d’infirmières."
Aurélie FILIPPETTI

On peut être politiquement instable, Verts passée au rose et porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, successivement proche de Sa Cynique Majesté Royal, tant que l'amère de Melle n'a pas été battue, puis de l'Espoir à gauche, avec Peillon-la-honte, mais la rengaine de la battue aux Européennes, elle, n'a pas varié.
Va-t-elle passer à Europe Ecologie ?

Mélenchon et Depardieu prennent-ils les journalistes pour ce qu'ils sont?

Décryptons !...

Le "pauvre type" Mélenchon, coutumier de l'insulte

  • Face à Pierre Lellouche, qu'il insulte en le qualifiant d'aligné sur la CIA, à propos du G20 et du retour de la France dans l'OTAN. Le démocrate Mélenchon n'aime pas qu'on lui tienne tête et être pris en défaut.
    C'était à l'émission Ripostes du thuriféraire mittérandien, Sege Moati
    :
    VOIR et ENTENDRE

    video

  • Mélenchon stigmatise la presse face à l'une de ses "petites cervelles"
    VOIR et ENTENDRE

    video

    Parti de gauche: Depardieu adhere au parti de Melenchon !

    Quelques jours après que Mélenchon ait dit à un journaleux ce que beaucoup de gens pensent de ces rats, voici que Depardieu traite une journaliste de salope.
    VOIR et ENTENDRE

    video

  • Mélenchon fait des "petits " émules

    Rien de plus naturel à l'époque où le halal envahit la France.

    Lire PaSiDupes sur les poids lourds Frèche et Depardieu
    Ou Depardieu et les mal logés: lien 1 et lien 2

    Fort peu bling bling, tout ça, mais entre les deux ! ...

    Entre ceux qui mettent des pains à leurs concubines voilées (et pour cause !), auDepardieu et les mal logés prétexte que 'si ils ne savent pas pourquoi, elles le savent', et ceux qui emmènent leur gosse parc Disneyland, plutôt que de les priver de liberté, il n'y pas photo de Closer.

    mercredi 28 avril 2010

    Le polygame enfermerait ses enfants, selon l'un des grand-pères

    Mais Reuters choisit de soutenir le père contre les enfants

    Me Broëzec ( à droite) et son client

    Un titre de presse qui vaut son pesant de parti-pris

    - « Le Français » : c'est acquis, on sait d'office de qui il s'agit et il est tenu pour définitivement Français ?

    - « soupçonné de polygamie » : victime innocente du soupçon ?

    - « accusé d'enfermer ses enfants »: Reuters ne choisit pas la protection des enfants. RESF ne va pas tarder à sortir du bois...

    - « par le gouvernement »: Yves Clarisse a clairement identifié le coupable !


    Des enfants français seraient-ils privés de liberté ?

    La gendarmerie a admis que Liès Hebbadj, un boucher halal aux multiples activités, est maintenant accusé par le père de sa compagne d' "enfermer" ses petits-enfants.

    La presse militante ne se réjouit pas que les langues se délient
    La presse partisane suspecte le gouvernement de manipuler le grand-père des enfantset annonce que le père de l'épouse soumise a enregistré lundi une déposition à la brigade de gendarmerie de Vieillevigne (Loire-Atlantique) contre l'honorable «commerçant français », son gendre par force.


    Malgré le faisceau d'indices alarmants

    Cette agence de presse ajoute que Liès Hebbadj serait «menacé par le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux », d'être déchu de sa nationalité pour "polygamie" et "fraude aux prestations sociales".

    Cette même agence de presse admet pourtant savoir que le malheureux grand-père n'aurait "plus de contacts" avec sa fille et s'est plaint de ne plus voir ses quatre petits-enfants.
    Ceux-ci seraient "enfermés" par le compagnon de sa fille, a précisé un gendarme.

    Une présentation des faits de nature à créer la suspicion


    Ca s'appelle un amalgame, ou aucune enquête ne peut plus avoir lieu en France.

    => 1ère suggestion malveillante
    Cette déposition a eu lieu le jour de l'ouverture d'une enquête préliminaire par le procureur de la République de Nantes, Xavier Ronsin.

    => 2e allégation tendancieuse
    Celui-ci a agi après le signalement, par le préfet de Loire-Atlantique, d'une "suspicion de relations polygames" et des interrogations sur la "régularité des aides sociales dont bénéficieraient plusieurs personnes de sexe féminin (...) en relation avec M. Hebbadj".

    Selon l'enquête plutôt que Brice Hortefeux
    , le ministre visé par cette dépêche, l'honorable commerçant qui est né à Alger aurait quatre femmes et chacune bénéficierait de l'allocation de parent isolé - des délits qui méritent la déchéance de la nationalité française qu'il a obtenue par mariage en 1999.


    Ambiguïté de l'avocat ?

    Préambule

    L'ouverture de l'enquête préliminaire a "satisfait de manière intellectuelle" l'avocat de Liès Hebbadj, gérant d'une boucherie hallal en banlieue de Nantes.
    Attaque
    "S'il y avait suspicion de polygamie ou de fraude aux prestations sociales, c'est par là qu'on aurait dû commencer, plutôt que d'instrumentaliser cette affaire en créant une figure emblématique du musulman polygame", a accuse Me Franck Boëzec, pour couronner le tout.
    "Si on veut poser des questions à mon client, il ne s'y opposera pas, il respectera ses devoirs de citoyen", a-t-il ajouté.


    4 principes chers à Me Boëzec

    A cours de la conférence de presse du 27 avril 2010, l'avocat engagé de l'honorable boucher polygame a prononcé de graves accusations et exercé un chantage inacceptable :

    1. Présomption d'innocence
    « Les accusations portées par le ministre sont totalement contestées. Il n'y a ni fraude, ni polygamie. Il n'y a aucun élément pour caractériser ces infractions pénales. »

    2. Respect de la vie privée
    « Mon client revendique la protection de sa vie privée. Les affaires privées peuvent être compliquées.
    Y compris celle de ministres passés ou actuels. »

    3. Principe de dignité
    « On accuse un homme d'avoir des comportements contraires à la loi sans élément. C'est attentatoire au principe de dignité. Que nos ministres commencent par respecter la loi. »
    Des ministres donneraient des leçons de légalisme mais violent la loi...

    4. Diffamation
    « Engager des poursuites pour diffamation envers M. Hortefeux ? On se pose la question. On verra si les choses s'enveniment. Nous avons trois mois pour nous décider. »
    Un « parfum d'intimidation » ? Liès Hebbadj est très prolixe.

    VOIR et ENTENDRE la leçon de Me Boëzec au ministre et son intimidation de l'Etat :

    video

    Reprise
    Lundi 26: accusation du ministre pour diffamation
    "On ne peut reprocher à quelqu'un la polygamie qui est un délit pénal sans avoir un minimum d'éléments à sa disposition. Cela pourrait même être qualifié de diffamation si on reprend les textes de loi", a estimé Me Franck Boëzec.
    "On se pose la question (de savoir s'il faut porter plainte)", a-t-il dit en ajoutant : "Si le climat s'apaise, il n'y aura pas de raison d'aller sur ce terrain-là."
    L'Etat, victime de chantage?

    Pour information

    Adel Tebouski

    Me Franck Boëzec, « virulent mais serein » comme nous l'avons vu, est aussi l'avocat de Adel Tebourski expulsé vers son pays d’origine, la Tunisie, après avoir effectué cinq des six années de sa peine de prison et sa nationalité française retirée. Il avait été condamné en 2005 pour « association de malfaiteurs liée à une entreprise terroriste », dans le cadre du meurtre du commandant afghan Massoud.

    Que se passe-t-il à Nantes ?

    Le député-maire n'est autre que Jean-Marc Ayrault (PS)
    Comme Liès Hebbadj, Adel Tebourski se trouvait justement à Nantes avant 2006 et que son avocat était déjà Me Franck Boëzec, dont le foulard est d'ailleurs remarquable...

    Mais Jean-Marc Ayrault n'était au courant de rien !

    Le Président Sarkozy en visite d'Etat en Chine

    Resserrer les liens distendus par la gauche française
    La flamme olympique malmenée à Londres

    La deuxième visite d'Etat de N. Sarkozy en Chine
    était destinée à sceller la réconciliation entre Paris et Pékin, après la brouille de la fin de 2008 (lire PaSiDupes)sur la question du Tibet. cf. PaSiDupes: manifestation anti-française à Pékin

    Le boycottage des JO de Pékin: une méchante histoire ancienne

    L'organisation Reporters sans frontières (RSF) avait demandé aux chefs d'État de boycotter l'ouverture des JO 2008, pour protester "contre la répression au Tibet et les violations des droits de l'homme en Chine". Une position également adoptée par l'organisation américaine Human Rights Watch (contestée et soupçonnée de financement par Soros), qui a appelé les dirigeants de la planète à réfléchir "à deux fois" avant d'aller à Pékin pour les JO, écartant toutefois tout boycott sportif de l'événement.

    Positionnements divers
    Pour le boycottage
    Les jésuites
    Sa Cynique Majesté Royal
    s'était prononcée pour une "menace de boycott[age]" des JO, "pour que la Chine cesse immédiatement la répression" Lire PaSiDupes. Jack Lang, ancien ministre socialiste de la Culture et de l'Éducation, était sur la même ligne. Comme eux, François Hollande, alors premier secrétaire du PS, avait indiqué qu'il fallait "évoquer l'hypothèse" d'un boycott de la France aux JO, ajoutant qu'il fallait "utiliser toutes les armes et toutes les pressions internationales"...
    Les belles âmes
    Le philosophe français Bernard-Henri Lévy, ainsi que le réalisateur Steven Spielberg, qui devait participer à la mise en scène de la cérémonie d'ouverture, avaient appelé à boycotter les JO. Des acteurs américains, tels Richard Gere et Mia Farrow, soutinrent le mouvement.
    Contre le boycottage
    => Contre toute attente, l'ONG Amnesty International se dit "contre tous les boycottages, y compris celui des cérémonies d'ouverture par les politiques". "Amnesty réclame aussi une enquête de l'ONU sur ce qui se passe au Tibet".

    => Les politiques français
    Bernard Kouchner précisa que la France ne soutenait pas l'idée du boycottage de la cérémonie d'ouverture, idée que le chef de la diplomatie française jugea malgré tout recevable, car "moins négative qu'un boycott général des Jeux", auquel la France est opposée.
    Le président du groupe UMP à l'Assemblée, Jean-François Copé, déclara pour sa part qu'il n'était "pas favorable à ce que l'on s'engage dans une logique de boycott des Jeux olympiques". "Je suis extrêmement choqué par les images que nous avons vues et ce qui s'est passé au Tibet. Mais, personnellement, et je prends mes responsabilités en le disant, je ne suis pas favorable à ce que l'on s'engage dans une logique de boycott des Jeux olympiques".

    => L'ancien garde des Sceaux Robert Badinter (PS) jugea ''irréaliste'' d'envisager de boycotter les JO, mais proposa que les athlètes arborent, durant la manifestation, des badges en faveur du peuple tibétain.
    Tout en appelant la Chine à modifier son positionnement sur les "libertés et les droits humains", Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF et ancienne ministre des Sports, insista sur le fait qu'il ne fallait "pas utiliser les JO qui sont une grande rencontre sportive universelle".

    => Parmi les sportifs, Jean-Claude Killy: lien PaSiDupes

    Avant le début officiel de sa visite d'Etat en Chine
    Le président français Nicolas Sarkozy a visité mercredi l'ancienne capitale impériale chinoise de Xi'an (nord) avec son épouse Carla Bruni-Sarkozy. Le couple présidentiel a visité le mausolée de l'empereur Qin Shi Huang (vers 200 avant J.-C.) et son imposante armée de guerriers de terre cuite.
    VOIR et ENTENDRE

    Les invités français ont gagné Pékin à la mi-journée pour le début de la partie officielle de la visite. Le couple présidentiel a quitté Xi'an, ancien point d'arrivée et de départ de la route de la Soie, pour arriver à l'aéroport de Pékin.

    Le président Sarkozy eut un entretien avec son homologue chinois Hu Jintao


    La rencontre entre les deux chefs d'état a eu lieu à Pékin après la cérémonie d'accueil dans le cadre imposant du Palais du peuple, place Tiananmen, au coeur de la capitale chinoise.

    Le Chef de l'Etat français rencontra jeudi le président de l'Assemblée populaire Wu Bangguo, puis vendredi le premier ministre Wen Jiabao, avant de se rendre avec son épouse à Shanghaï, pour la cérémonie d'ouverture, vendredi soir, de l'exposition universelle.

    Même pas grotesque, la gauche vertueuse !

    Lire PaSiDupes : Obama, Nobel de la Paix, commerce avec l'oppresseur chinois
    LIRE PaSiDupes: Quand RSF ferme les yeux sur la visite d'Obama à Pékin

    Quel est le point commun entre Liès Hebbadj et l'amère Royal

    Ils ont l'un et l'autre répudié leur conjoint

    La répudiation est l'acte par lequel l'un des époux d'un couple, le plus souvent le mari, décide unilatéralement de rompre le mariage qui les lie.
    Et quelle est sa valeur marchande ?


    Le blog d'une femme se présentant comme une épouse répudiée par le boucher nantais

    Cette convertie y met en garde ses «soeurs»
    Dès son union religieuse, en 2007, Liès Hebbadj aurait contacté «sa famille pour obtenir une somme d'argent contre sa libération».

    Est-ce de la traite des blanches ou non ?
    Quel est le cours de la femme française sur le territoire national, en euros ou en carcasses de mouton halal ? L'enquête le dira-t-elle, ou comme les statistiques ethniques, est-ce secret défense ? Lien PaSiDupes

    => liens PaSiDupes
    - lien 1: le position du CRAN
    - lien 2: la question des statistiques ethniques

    Autre cas de violences conjugales

    Stéphane Pocrain n'est pas un Verts tendre...
    Alors âgé de 35 ans, cet ancien candidat à l'élection présidentielle de 2007, s'était désisté pour la candidate socialiste Désirdavenir Royal.

    Il a été condamné pour avoir frappé violemment - et à plusieurs reprises - sa concubine. Stéphane Pocrain, ancien porte-parole des Verts, a été condamné vendredi 25 janvier 2008 par une chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance TGI de Paris, à 2 mois de prison avec sursis pour des violences sur son ancienne concubine. Selon son ex-compagne, Stéphane Pocrain, est devenu un homme violent en proie à des "crises permanentes". D'autres anciennes petites amies ont été également victimes de violences sans qu'elles portent plainte. Stéphane Pocrain, chroniqueur de télévision, est le fils du socialiste et économiste José Pentoscrope, président du CIFORDOM en charge de la défense des droits de l’Homme. Stéphane Pocrain, militant pour l'égalité des droits civiques a été le porte-parole en 2002 de Noël Mamère, et est un membre fondateur du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN). Après avoir soutenu l'amère Royal qui avait fait de la violence conjugale un thème de campagne à Dijon, François Rebsamen, maire et numéro 2 du Parti socialiste, recevra l'adhésion de Stéphane Pocrain au PS.
    Lire PaSiDupes

    Rappel: Ali Soumaré, selon le CRAN, peut aussi servir de modèle positif...
    Lien PaSiDupes

    Or, Marie-sEGOlène Royal n'a-t-elle pas répudié son concubin, François Hollande ?

    On peut le comprendre, Hollande préfère Valérie à Ségolène
    Lien PaSiDupes
    A moins qu'Hollande n'ait répudié Marie-sEGOlène...
    auquel cas François serait
    l'un de ces nombreux polygames stigmatisés par Liès !

    En janvier 2008, Peillon-la-honte s'en était mêlé: lire PaSiDupes

    En juin 2007, dans "Vivement Dimanche" chez Michel Drücker, « Royal, sincère, avait étalé sa souffrance d'avoir été "trompée" et son soulagement de se sentir "libérée" par sa séparation".

    ECOUTER en quels termes Sa Cynique Majesté Royal a renvoyé François Hollande, alors premier secrétaire du PS, faisant ainsi connaître son infortune:

    video

    Faut-il légaliser la répudiation?

    La police à l'épreuve de la culture arabe

    Soumise à des stages spécifiques: que reste-t-il de l'identité nationale ?
    Policier londonien
    Le turban sikh a fait son apparition dans l'uniforme

    La police de France a-t-elle jamais participé à des stages de culture italienne ou portugaise ?

    Qu'à cela ne tienne...
    Les policiers se voient offrir des stages pour s’adapter à la “culture arabe”

    Instrumentalisation et dénigrement
    L'intention est bonne, mais la gauche polémique pourtant
    Une certaine presse trouve systématiquement à redire à la moindre initiative gouvernementale. Ainsi, dans sa volonté aveugle de dramatisation et de dénigrement politiciens, dénonce-t-elle ce projet, si respectable soit-il. Elle pointe donc le contexte des réflexions actuellement menées sur les questions d’identité nationale, de port du voile ou encore de l’intégration.

    Faut-il donc que la France s'arrête de respirer, au prétexte que l’affaire Liès Hebbadj risquerait d’enflammer ce nouveau débat artificiel ?
    Le stage intitulé « repères pour un comportement adapté vis à vis familles d’origine maghrébine » aurait pour objectif de permettre au policier bénéficiant de ce stage (de pouvoir, redondant) d'« intégrer dans sa pratique professionnelle des repères fondamentaux sur l’immigration et la culture arabe ».

    La gauche perverse voit deux discours

    Trop de vertu feinte mène à une authentique perversité
    Selon Marc Louboutin, autodidacte mais officier de police et auteur d'un livre coup de poing qui relate ses 16 années passées au sein de la police en tant que lieutenant, successivement à Paris, Chambéry et Quimper,il y aurait deux discours:

    - L’un tenu par les responsables, dont le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, qui serait le discours public, « virulent, intransigeant et irrévocable autour de cette situation, selon ce 'citoyen vigilant',
    Lire au passage la réaction de D. Voynet sur la police nationale à Montreuil

    - et l’autre, plus discret (soudaine carence en adjectifs...), demandant à la police française de s’adapter aux mœurs et coutumes des « arabes » de France et non le contraire.

    Ainsi, point de salut: l'opposition refuse à la majorité la présomption d'innocente.
    A vouloir à tout prix juger l'autre, mais selon ses critères corrompus, l'opposition entraînerait la majorité dans sa perversité.

    A noter qu'il fait, l'air de rien, la promotion du SNOP (Syndicat national des Officiers de police, marqué à gauche) et de … son bouquin sur le site LePost auquel il contribue, gracieusement.


    Si on ne l'a pas déjà compris, « Chez les flics, il y a les fans invétérés de Sarko et des syndicalistes ronchons [sic !] comme ceux de la SNOP [pourquoi au féminin? Par sympathie pour Martine Monteil ?] qui dénigrent l’ex-ministre de l’Intérieur mais aussi certains de ses adversaires, comme Julien Dray. » C'est Bakchich qui l'avoue, alors...
    Par chance, sur l'identité nationale et la laïcité, la gauche ne tient pas deux discours ?

    mardi 27 avril 2010

    Polygamie: Fadela Amara en appelle aux imams qui détournent la loi

    La secrétaire d'Etat dénonce la campagne contre Brice Hortefeux

    L'homme soupçonné de polygamie par le ministre de l'Intérieur "n'est pas de fait juridiquement polygame, mais il l'est officieusement, grâce à un imam qui a détourné la loi", affirme Fadela Amara.

    Fadela Amara dénonce la polygamie de Liès Habbadj

    Liès Hebbadj, polygame tranquille ?
    Soutenu par les partis de gauche et la presse engagée, l 'homme qui convoque les journalistes pour une conférence de presse se dit stigmatisé.

    Il nie farouchement accusé d'avoir plusieurs épouses et de frauder les allocations familiales. Tout au plus reconnaît-il avoir des "maîtresses", comme nombre de bons chrétiensLe conjoint polygame, solidement protégé.
    La menace de déchéance de sa nationalité ne l'inquiète donc pas, quoi qu'en dise le PS qui dramatise ce cas particulier de fraude aux allocations familiales parmi tant d'autres, parce qu'il est musulman : "Si on est déchu de sa nationalité française parce qu'on a des maîtresses, alors beaucoup de Français peuvent l'être, les maîtresses ne sont pas interdites par l'islam, peut-être par le christianisme, mais pas en France que je sache", a-t-il déclaré lundi à la presse.

    "Véhément mais serein", son avocat s'en prend au ministre de l'Intérieur
    Il a contesté "de façon véhémente et sereine les déclarations totalement fantaisistes de Brice Hortefeux", en soulignant : "On ne peut reprocher à quelqu'un la polygamie qui est un délit pénal sans avoir un minimum d'éléments à sa disposition. Cela pourrait même être qualifié de diffamation si on reprend les textes de loi".

    Fadela Amara dénonce la campagne de dénigrement contre Brice Hortefeux

    La gauche instrumentalise la situation en critiquant le ministre pour ne pas s'être assuré, selon elle, que Liès Hebbadj était juridiquement en situation de polygamie avant de brandir la menace de déchéance de sa nationalité.

    Or, ce mardi 27, la secrétaire d'Etat à la Ville se range au côté de son collègue de l'Intérieur
    "On est face, en réalité, à une vraie situation de polygamie qui n'est pas dite tout simplement statutairement et juridiquement", a-t-elle affirmé sur i>télé.

    Musulmane pratiquante, la secrétaire d'Etat en appelle aux imams

    "J'en appelle à tous les imams pour que ça ne se reproduise pas, parce que ce n'est pas une situation acceptable dans notre pays, c'est intolérable", a-t-elle souligné.

    Avant d'ajouter: "On est dans un détournement de la loi. C'est quand même fou qu'on veuille nous ramener au Moyen Age".

    Fadela Amara fustige les irresponsables

    Elle met clairement en cause
    "les propos d'une partie des élus de gauche" au passage
    "Mon opinion, elle est claire : je suis contre la burqa dans notre pays. C'est pour cela que je soutiens évidemment la loi qui va être proposée par le gouvernement, et je suis contre la situation de polygamie dans notre pays, je trouve cela scandaleux", a-t-elle encore déclaré.


    Sur la réactivité de Brice Hortefeux en la matière, elle fustige les faiseurs d'opinion: "J'imagine que s'(il) n'avait rien fait en sa qualité de ministre de l'Intérieur et donc du Culte, ça aurait été encore pire", a dit la secrétaire d'Etat, jugeant qu'il fallait "prendre des mesures" face à "des groupuscules qui veulent nous ramener en arrière et nous faire vivre dans le Moyen Age".

    VOIR et ENTENDRE Brice Hortefeux devant les députés:

    video

    Tout ministre de l'Intérieur est concerné au premier chef
    Si, comme l'affirme la secrétaire d'Etat, "on est dans un détournement de la loi", le ministre et l'ensemble du gouvernement, doivent la faire respecter, n'en déplaise aux socialistes présidents du Conseil régional, , du Conseil général , et de la communauté urbaine Nantes Métropole, Jean-Marc Ayrault.

    Celles qui se taisent quand il faut prendre parti
    Le silence de Martine Aubry ne surprend pas, puisqu'elle n'est jamais au courant de ce qui se passe dans le pays. C'est en tout cas ce qu'elle prétend à chaque fois. Rappellez-vous que, pour ne pas se mouiller, le Premier secrétaire du PS déclara en octobre 2009 n'avoir pas lu le livre à scandale du socialiste Frédéric Mitterrand. En octobre 2009 encore, à propos de la composition du Bureau national, elle n'arrivait pas à localiser l'amère de Melle et avait alors précisé qu’elle ferait «la même proposition» à Désirdavenir Royal quand elle arriverait «à la joindre»... Lire PaSiDupes

    Silence, Désirdavenir Royal travaille ses dossiers
    La vertueuse Marie-sEGOlène Royal ne se sent pas davantage concernée, mais c'est pour la bonne cause: sa carrière !
    Depuis quelques temps, avant et après les régionales, en effet l'amère de Melle n'apparaît plus à la télé ni à la radio. Ce silence inaccoutumé est considéré comme la conséquence de sa chute dans les sondages, mais les ségogos prétendent qu'elle travaille ses dossiers. Serait-ce la confirmation d'une préparation à la campagne présidentielle de 2012 qui lui impose le comblement intensif de ses lacunes extensives ? Ni Science Po, ni l'ENA n'y a donc réussi ?
    Un petit « pardon » à toutes les femmes soumises au voile ne serait-il pas pourtant du meilleur effet sur l'électorat ?
    Celle qui se donne en exemple n'a-t-elle pas en effet autorité en ce domaine, puisqu'elle a répudié son mari volage ?
    VOIR et ECOUTER
    en quels termes:

    video

    Liès Hebbadj: l'une de ses femmes répudiées avoue des violences subies

    Cette femme battue porte d'autres graves accusations

    Qu'est-ce qui fait subitement qu'
    il ne porterait plus plainte contre Hortefeux ?


    À la demande du préfet de Loire-Atlantique, le parquet de Nantes a ouvert une enquête préliminaire concernant Liès Hebbadj pour

    «une suspicion de relations polygames»

    et «interrogations sur la régularité des aides sociales dont bénéficieraient plusieurs personnes de sexe féminin qui seraient en relation». La police judiciaire de Rennes a été saisie.

    Dans le cadre de cette enquête, l'attention des enquêteurs a été attirée par le blog d'une femme se présentant comme une épouse répudiée par l'honorable commerçant nantais, injustement stigmatisé, selon la gauche, à des fins politiciennes.

    Cette convertie met en garde ses «soeurs»

    Dès son union religieuse, en 2007, Liès Hebbadj aurait contacté «sa famille pour obtenir une somme d'argent contre sa libération».

    Selon elle, il vendrait «des jeunes filles aux Émirats arabes unis» et serait responsable de «coups et blessures, enfermement et pressions morales».

    Elle l'accuse de l'avoir «exorcisée de force»
    en la brûlant, et de l'avoir frappée durant sa grossesse. En 2004, Liès Hebbadj aurait été entendu au commissariat pour mauvais traitements.
    Or, qui croira que ni la communauté urbaine Nantes Métropole, présidée par J.-M. Ayrault, ni aucun syndicat n'aurait été mis dans la confidence ?...

    Confirmation d'escroqueries

    Le blog affirme également qu'il aurait des «revenus illicites en Islam, dus à ses nombreux vols, arnaques (…), escroquerie auprès de la CAF en faisant participer ses femmes pour s'octroyer leurs revenus».

    Traite des blanches ?

    Cette femme évoque aussi la plainte d'une jeune fille qui aurait été «vendue».
    «Il continue aujourd'hui à se marier avec des jeunes filles (…) pour les recruter dans sa secte», indique-t-elle encore sur son blog, lequel est abrité par un site communautaire musulman.
    L'enquête devra dire si ces graves accusations sont fondées.
    Source Le Figaro

    La gauche se gardera-t-elle de toute récupération malsaine?

    Puisqu'elle a déjà commencé, espérons que l'opposition mettra un terme à l'instrumentalisation de cette sombre affaire à ramifications multiples.
    Une dramatisation politicienne pourrait conduire à une stigmatisation injuste de la communauté entière.