POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 8 février 2017

L'affaire Bygmalion fracture la justice

L'affaire oppose les deux juges en charge du dossier

L'acharnement du juge Serge Tournaire souligne la fragilité des charges

L'ancien président Sarkozy a fait appel de l'ordonnance bancale de la justice écartelée, à la faveur des désaccords entre les juges Renaud Van Ruymbeke et Serge Tournaire (ci-dessus, à droite) lequel reste seul déterminé à le renvoyer devant le tribunal correctionnel dans l'affaire Bygmalion. 
Accueil > Politique Jean-Michel Décugis 08 février 2017, 8h08  Nicolas Sarkozy à Elancourt dans la banlieue ouest de Paris, le 28 mars 2012 

Jusqu'ici les plus réputés du pôle financier, avant l'instrumentalisation des juges de l'affaire Penelope par la presse anarchiste (Canard enchaîné), révolutionnaire (Mediapart, site trotskiste) ou mercantile, leurs suiveurs (France Télévisions et BFMTV), les dissensions entre les deux juges sur le dossier Sarkozy s'étalent au grand jour. 
Le juge Renaud Van Ruymbeke a refusé de d'apposer sa signature en bas de l'ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel (ORTC) rédigée par son collègue Serge Tournaire, premier magistrat instructeur dans cette affaire. 
Le juge Tournaire est l’anti-Van Ruymbeke ou l’anti-Eva Joly: on ne le voit pas sur les plateaux de télévision. Officiellement, cet homme de l'ombre (50 ans) refuse de parler aux journalistes. Aussi fut-il furieux, dit-on, lorsqu’il apprit que Mediapart publiait sept écoutes en lien avec la présumée affaire de trafic d’influence visant implicitement Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog et le haut magistrat Gilbert Azibert.On ne sait rien de cet ovni du pôle financier du tribunal de Paris ou de sa vie privée. Austère mais franc avec les avocats, c’est un voisin agréable, comme on dit des tueurs. Pour autant, est-il aussi déséquilibré qu'un djihadiste ?
C
omme ses grands anciens du pôle financier, Renaud Van Ruymbeke, Eva Joly ou Laurence Vichnievsky et autres Philippe Courroye, il ne lâche jamais sa proie.
Ces deux volontés farouches et antagonistes fragilisent considérablement la position  du premier juge désigné 
Non seulement ce désaccord étalé sur la place publique fait tache, mais il permet à Nicolas Sarkozy d'effectuer un recours devant la chambre d'instruction. Ce qui va retarder la date du procès de plusieurs mois. 

RVR, surnom du juge non signataire, considère que les faits relatifs à Nicolas Sarkozy ne sont pas constitués. 
En février 2016, il y a un an, quand un premier avertissement avait été prononcé lors de la mise en examen de l'ex-chef d'Etat, seul Serge Tournaire avait signé des deux mains, sans que sa gauche vaille pour sa droite. 
A l'époque, le doyen des juges d'instruction du pôle financier, désigné pour faire le tampon entre ses deux collègues fâchés depuis plusieurs mois, Roger Le Loire, s'était aussi abstenu. Depuis, Roger Le Loire s'est retiré du dossier. 

Clairement, tout sépare les juges Tournaire et Van Ruymbeke qui évitent de se croiser même si leurs cabinets se situent tous les deux au troisième étage du pôle financier. Leurs méthodes sont aussi contrastées que leurs personnalités. Musclées pour Tournaire, l'ancien magistrat de la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille (Jirs), habituée à la grande criminalité. Plus souples chez RVR, coutumier des affaires politico-financières et mis en cause en 1979 par Robert Boulin, ministre de droite, dans une lettre posthume. 

Tournaire ne craint pas le recours aux écoutes téléphoniques, à la garde à vue, voire à la détention provisoire

RVR déteste envoyer un mis en examen en prison. 
Or, le juge Tournaire est le même juge sur nombre de dossiers ouverts contre Sarkozy. 
Prenez l'exemple de l'affaire des écoutes de l'Elysée dans laquelle le juge d'instruction Serge Tournaire a pu enquêter sur une plainte pour favoritisme déposée en 2010 par Anticor, association anticorruption co-fondée par le juge Éric Halphen, qui créa un parti, le Mouvement pour une alternative républicaine et sociale (MARS), qui fait liste commune avec le PCF, puis adhéra au Mouvement de l'Utopie Concrète de l'architecte Roland Castro, ancien militant de l’Union des étudiants communistes et du PCF.

Le juge Tournaire semble avoir consacré sa vie à Sarkozy...
Psychorigide et monomaniaque ? Dans sa névrose obsessionnelle, Tournaire est clairement entré dans la phase de toute-puissance obsessionnelle.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):