POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 4 février 2017

Sondage: l'affaire Penelope profite à Macron et Marine Le Pen

Le sondage démasque l'Elysée derrière Macron et le FN, n'en déplaise à Hamon

Macron et Le Pen poursuivent leurs progressions, au détriment de Fillon et Hamon

Macron devancerait Fillon au 1er tour et se qualifierait pour le second face à Marine Le Pen,
selon un sondage BVA-Salesforce diffusé samedi.
L'entreprise californienne Salesforce
 est connue à l'international pour ses solutions en... gestion de la relation client. Elle compte plus de cent mille entreprises clientes dont Pernod Ricard, Renault, Engie Cofely, Suez et ...BVA, société commerciale de sondages d'opinions et de marketing.


Emmanuel Macron devancerait désormais François Fillon, au 1er tour de la présidentielle, et se qualifierait pour le second tour face à Marine Le Pen. Ainsi ce sondage souligne-t-il la mise en cause de l'Elysée par l'opinion dans son rôle de manipulation de l'élection présidentielle.

A gauche, Benoît Hamon, dopé par sa victoire à la primaire initiée par le PS, gagne 10 points et prend l'ascendant sur Jean-Luc Mélenchon, en baisse de 1 à 2 points. 

L'apprenti-sorcier de l'Elysée a rebrassé les cartes

Avec 21% à 22% d'intentions de vote, l'ex-ministre de l'Economie se rapproche de la présidente du Front national, stable en tête à 25%, selon cette enquête pour Orange - dont l'Etat français est actionnaire principal à hauteur de 64,3 %

- et la Presse régionale. Crédité de 16% à 20% début janvier en fonction du vainqueur de la primaire socialiste, Emmanuel Macron progresse ainsi de 1 à 6 points en un mois.

En pleine campagne de déstabilisation par la rumeur sans preuves que recherchent la justice, à la demande ... du Parquet financier.
La présidente du Parquet de la République financier a été nommée par Christiane Taubira et  dépendant du ministère de la Justice aux mains de Jean-Jacques Urvoas, qui a apporté en décembre 2016 son soutien à Manuel Valls, candidat battu par Hamon (comme il s'était rangé aussi bien au côté de Dominique Strauss-Kahn en 2007, de Martine Aubry en 2008 ou de Hollande en 2011).
François Fillon doit actuellement faire face à une campagne de presse savamment orchestrée depuis l'Elysée par l'entremise du journal anarchiste le Canard enchaîné et de Mediapart, site trotskiste révolutionnaire, qui peuvent lancer des accusations évolutives et sans preuves, émettant en l'occurrence des soupçons d'emplois fictifs de son épouse. 
A charge pour les victimes de faire la preuve de leur innocence ! Si l'accusé(e) ne peut pas apporter la preuve de sa bonne foi et de son bon droit, cela revient à n'en avoir aucun. Notamment face à la presse déchaînée.La charge de la preuve est l'obligation faite à une partie de prouver les éléments qu'elle avance à l'appui de ses prétentions. Or, les journalistes sont dispensés de cette obligation: en vertu d'un principe, celui de la liberté de la presse, privilège de classe (ajouté à un abattement fiscal de 8.760 euros) qui entrave la défense comme le travail des juges de l'enquête et donc l'établissement de la vérité.
Le candidat de la droite et du centre était crédité de 24% début janvier, mais, selon le sondage, la rumeur l'aurait fait chuter à 18% ou 20% d'intentions de vote, soit une chute de 4 à 6 points, et ne se qualifierait pas pour le second tour, malgré une primaire qui a mobilisé quelque 4 millions de sympathisants.

A gauche, Benoît Hamon recueille désormais 16% à 17% d'intentions de vote, devant Jean-Luc Mélenchon à 11% ou 11,5%.

François Bayrou candidat recueillerait 5% des voixmais se proclame homme providentiel. Nicolas Dupont-Aignan (souverainiste) atteint 2% et, avec 1% à 1,5%, l'écologiste Yannick Jadot se prépare à une absorption par Hamon.

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait avec 66% des voix, contre 34% à Marine Le Pen.


Enquête réalisée en ligne du 1er au 2 février auprès de 955 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, alors que le Canard enchaîné a publié la première mouture de ses soupçons le 25 janvier. Marge d'erreur de 1,4 point à 3,1 points: une évaluation tellement fine des erreurs annoncées qu'elle paraîtrait aussi scientifique que les prévisions... 
Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat; elles donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage. 
La disqualification des entreprises de sondages dans leurs précédentes opérations de manipulations les engagent à la précaution de langage et à l'humilité.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):