POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 15 mars 2017

Hollande, président ou artiste de stand-up ?

La blague douteuse de François Hollande sur la Cour des comptes

Coluche aura été plus drôle et plus utile


Le président humoriste a encore fait un flop sur le dos de la Cour des comptes ciblée par une vanne de Hollande. Dans son rapport sur les dépenses publiques, la juridiction financière n'a pas épargné le pouvoir exécutif, notamment le gouvernement.

François Hollande s'est  laissé aller à la moquerie de cette juridiction, révèle le journal Le Figaro. L'humoriste s'est tourné vers sa cour pour trouver un public complaisant en la personne d'un valet socialiste éliminé par le suffrage populaire en Gironde. Le souverain a appelé auprès de lui ce battu et en a fait l'un de ses conseillers à  l'Élysée, avant de recaser ce bras cassé de la suite hollandienne  à la cour des Comptes, au tour extérieur. On a reconnu Vincent Feltesse. Ce bon à rien est un ex à tout: ancien président de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), ancien député de la deuxième circonscription de la Gironde pendant ...deux ans (2012-2014) et ancien conseiller au palais de l'Élysée chargé des relations avec les élus et les formations politiques. 
Le Parquet National Financier a-t-il vérifié que l'activité de Feltesse comme coordinateur d'un programme de recherche en histoire financière entre la France et les États-Unis commandée par la Caisse des dépôts et consignation et rémunérée sur fonds publics correspond à un vrai travail ?
On s'interroge pareillement sur la réalité du travail fourni par Feltesse comme secrétaire de rédaction de la Revue d'économie financière, dont le programme éditorial est défini (tous les deux ans!) par un conseil présidé par le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, haut fonctionnaire qui aura plu à tous les pouvoirs, alternance après alternance. Ainsi, Gilles Carrez, successeur (UMP/LR) de Jérôme Cahuzac (PS) à la présidence de la Commission des finances de l’Assemblée nationale, l'a-t-il fait membre du Haut Conseil des finances publiques de septembre 2015 à 2020, quand il aura 70 ans.
De Feltesse, il faut également savoir qu'en avril 2013, tout en se déclarant
"profondément laïc", il rendit publique son intention de verser 50.000 euros, au projet de grande mosquée prévue dans le quartier de La Bastide à Bordeaux, 
au titre de sa réserve parlementaire..
Hollande outrage la justice en la ridiculisant

"Je connais bien cette institution," commence le chef de l'État. Mais la suite: "Je l'ai choisie après l'ENA, pour pouvoir trouver le temps de faire de la politique... D'ailleurs, les membres y sont deux par bureau, pour que chaque personne puisse vérifier que l'autre n'est pas en train de dormir". 

Une telle sortie présidentielle honore-t-elle la fonction ?
Le Monde et Libération démontreront certes qu'elle l'a valorise, mais il reste que les magistrats de la rue Cambon risquent fort de rire jaune...

Car ce n'est pas la première fois que Hollande crache dans la soupe qui l'a nourri
VOIR et ENTENDRE le "privilégié" 'débiner' ce corps de magistrats dans lequel il a émargé : 
video

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):