POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 1 mars 2017

Le ministre Le Foll aura poussé les agriculteurs au vote FN

Le vote des agriculteurs plus que jamais dans la bascule vers l'extrême droite 

Pour l'heure, Marine Le Pen recueillerait 35% des voix des agriculteurs
 
Résultat de recherche d'images pour "vote paysan 2012"Un record qui devrait beaucoup au quinquennat Hollande et au lieutenant du président. 
C'est en effet, dans l'histoire de la cinquième République, un bouleversement inédit qui ne profite pas à la majorité présidentielle et une responsabilité dont la presse proche du pouvoir exonère le ministre en charge. 
20% iraient à François Fillon, assure une "étude" du Cevipof. 

Le vote des agriculteurs, traditionnellement acquis à la droite, est en passe de basculer à l'extrême-droite, pour la première fois en 2017, après cinq années de pouvoir socialo-écolo
Résultat de recherche d'images pour "colere paysans contre Le Foll"
Le Cevipof, pseudo-centre d'études de Sciences Po, notoirement progressiste, a diffusé des chiffres, ce 28 février, par le canal du journal officieux du PS, Le Monde, créditant Marine Le Pen d'un score de 35% des voix des agriculteurs, ce qui réjouit l'Etat-PS, puisque le PS n'atteindrait pas le second tour et dans la mesure où, selon lui, François Fillon recueillerait 20%, si jamais le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu ce dimanche. Or, nous sommes à deux mois du scrutin...
Et puis, la triade Cevipov, Le Monde et AFP préfère ignorer l'analyse de l'IFOP: "Aujourd'hui, la paysannerie de gauche tend à disparaître avec la concentration des exploitations, et la montée de la culture entrepreneuriale. Le vote communiste, autrefois fort, a beaucoup diminué," comme dans l'ensemble des secteurs. 
D'où cette occultation de la débâcle de la gauche dans l'"étude" partielle et partiale du "centre de recherche," sous tutelle des fonctionnaires du CNRS (recrutés par les parrains du milieu intello-gaucho) et de la Fondation nationale des sciences politiques (présidée par Olivier Duhamel - député européen socialiste entre 1997-2004 qui co-anima l'émission Mediapolis d'Europe 1, avec Michel Field qu'à la rentrée 2015 Delphine Ernotte, nommée par le CSA, en avril 2015, appela à la directeur de l'information de France Télévisions).

La gauche absente du "vote paysan" ?

L'AFP ne mentionne pas la gauche: effacée, dispersée comme du lisier
Résultat de recherche d'images pour "colere paysans"S'il se confirmait dans les urnes, et rares sont ceux qui croient encore aux sondages et enquêtes rebaptisées "études" pour retrouver un peu de crédibilité, ce basculement scellerait un mouvement entamé en 2002 avec les 22% obtenus par Jean-Marie Le Pen chez les paysans, au premier tour du scrutin présidentiel. Impasse du Cevipov sur le second tour...

En 2007, l'intérêt du monde agricole pour le vote frontiste avait connu un coup d'arrêt avec seulement 13% des voix pour l'ancien leader du FN, contre 32% pour Nicolas Sarkozy

L'AFP est lacunaire sur la présence des gauches dans le monde rural
Résultat de recherche d'images pour "vote paysan 2012"
Le vote des agriculteurs pour le FN était reparti à la hausse en 2012, assurent les compères Cevipov et Le Monde. Hollande l'a-t-il recueilli ? Le Monde ne l'affirme pas...
Marine Le Pen avait obtenu 19,5% des voix des agriculteurs. 
Or, dans une note intitulée Votes paysans et publiée en février 2014, l'IFOP écrivait: "Quand 27% des Français votaient pour Nicolas Sarkozy au premier tour en 2012, le Président sortant [Sarkozy] recueillait 44% parmi les paysans, soit une prime de 17 points". N'est-ce donc pas mieux que les 32% du Sarkozy de 2007 ? "Le total des voix de droite et du centre atteint donc 76,5% chez les agriculteurs, soit 21 points de plus que dans l'ensemble de la population".
La "percée" du Front national dans le monde paysan doit cependant être relativisée, alors que l'abstention pourrait battre des records dans les rangs agricoles en 2017. 
Image associéeSelon le Cevipof, plus d'un agriculteur sur deux (52%) pourrait s'abstenir à la prochaine élection présidentielle.
 
Résultat de recherche d'images pour "colere paysans contre Le Foll"
La charge ministérielle de Le Foll aura été la plus longue de toute l’histoire du ministère de l'Agriculture. Son manque d'engagement et sa dispersion pendant ces cinq années laissent la plupart des agriculteurs désemparés, voire exaspérés.


Retour à la case départ et une étude pour rien de plus ?
Le Cevipov et Le Monde n'auront réussi qu'à surestimer la candidate Marine Le Pen et à booster le FN, mais sa responsabilité est immense.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):